Il fugue de la maison de retraite à 93 ans

vieux amour

Cette drôle d’histoire est arrivé dans un village breton qui se trouve dans les Côtes d’Armor, un grand-père de 93 ans est porté disparu par sa petite fille lui rendant visite.

C’est l’agitation dans la maison de retraite des Jardins de l’Arcadie ne trouvant pas le vieil homme on décide de prévenir la gendarmerie.

L’amour en était la cause

Et pour cause, ce grand père est aller rejoindre sa copine en centre-ville, à 93 ans cette situation peut paraître curieuse et très touchante.

Grâce à une description très détaillée des habits et de la manière dont marchait notre Romeo la gendarmerie a réussi à le trouver bras-dessous, bras-dessus est vite repéré dans le centre-ville du village.

Il se trouve qu’il était tranquillement dans un rendez-vous amoureux, il passait une après-midi romantique avec sa copine dans un parc. C’est ainsi que la petite fille va devoir rencontrer sa nouvelle belle grand-mère.

Même s’il s’agit d’un évènement rare ceci montre aussi que l’amour n’a pas d’âge !

Et la maison de retraite ?

Cela pose aussi une question et un débat plus compliqué : la place de la maison de retraite ainsi que la sécurité au sein de celle-ci. En effet, comment interdire ce genre de rencontres alors qu’elles sont bonne enfant ?

Comment pouvoir parler de « fugue » alors que cette personne n’est pas contre son gré interné ? Ce sont toutes ces questions qui peuvent être soulevées dans cette drôle d’histoire qui n’arrive pas souvent.

Pourtant les fugues existent belle et bien

Les fugues existent et sont très dangereuses notamment lorsqu’on parle des personnes ayant l’Alzheimer, plusieurs produits technologiques essaient de « tracker » ces personnes via des ceintures GPS interconnectés ou grâce aux téléphones.

Il n’est pas toujours évident de trouver un dispositif du genre notamment quand le cout doit être supporté par la famille du patient.

locabelt

Des nouveaux dispositifs comme le Locabelt essaient de rendre les problématiques de fugues plus faciles.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*