Comprendre la tarification d’un Ehpad

ehpad-aides

Une réforme concernant la tarification des maisons de retraite a été mise en œuvre dernièrement. Celle-ci a été adaptée définitivement en décembre 2015. Les maisons de retraite peuvent désormais imposer une facturation en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Cette facturation est basée sur trois types de tarifs.

Puisque la moitié de la population française s’est forgée une mauvaise opinion en matière de maisons de retraite (jugeant la facture EHPAD trop onéreuse), il importe de comprendre la tarification en maison de retraite, étant donné qu’il existe divers tarifs. Plusieurs aides sont disponibles, afin de faciliter le choix de proches parents à trouver l’établissement qui leur convient.

La tarification comporte trois types de prix

ehpad-maison-retraite

HÉBERGEMENT – Ce tarif inclut l’entretien, la restauration et hôtellerie, de même que des services d’animation étant dispensés au sein de l’établissement.

SOINS – Il s’agit des soins médicaux et paramédicaux qui doivent prendre en compte les besoins d’un résident, de même que son niveau de dépendance. Étant donné que ce type de frais s’avère directement pris en charge par l’Assurance maladie, le résident n’a pas à les assumer.

DÉPENDANCE – Vous trouverez dans cette catégorie de frais l’ensemble des aides dispensées à un résident en termes d’activités quotidiennes, comme les déplacements et la toilette. Le montant est établi proportionnellement selon le niveau de dépendance du résident, d’après la « grille AGGIR ».

Les aspects positifs de la facture EHPAD et quelques conseils

Cette réforme donne lieu à des ressources équitable. Les processus ont été simplifiés afin de faciliter la vie des personnes âgées dépendantes et leurs proches.

Avec une facture mieux détaillée, dont les services sont clairement répartis dans chacune des trois catégories de frais, il devient possible d’effectuer un choix plus éclairé.

Par exemple, une personne âgée dépendante disposant d’un budget serré pourra orienter ses recherches vers des établissements offrant des services de restauration et d’hôtellerie plus abordables.

Par ailleurs, des aides sont disponibles pour soutenir le financement d’une partie de la facture EHPAD. Toutefois, certaines conditions s’appliquent.

Informez-vous concernant l’aide personnalisée au logement, qui a trait au tarif hébergement. De plus, pour le tarif dépendance, il est possible de souscrire à l’APA, l’allocation personnalisée d’autonomie.

D’autres aides existent également du côté de l’aide sociale, et des sommes peuvent être récupérées en déductions fiscales.

En savoir plus sur les aides au logement possibles : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32057

Quels sont les aspects négatifs ou contraintes ?

ehpad services

Une majorité de Français considère que le reste à charge de la tarification actuelle demeure actuellement trop élevée, et ce, malgré les aides disponibles. Les écarts entre les établissements de Paris et ceux opérant en province sont considérables.

Il demeure difficile de saisir les subtilités existant entre l’offre et la demande. Seulement 18 % des Français interrogés lors d’un sondage ont déclaré être capables d’assumer les frais de reste à charge d’un parent âgé dépendant placé dans un EHPAD sans grande difficulté.

Les familles devant trouver une place disponible à une personne âgée dépendante doivent se lancer dans un véritable parcours du combattant ! Les méandres de l’administration ne sont pas évidents à traverser, lorsqu’il s’agit de faire valoir des droits auprès d’organismes concernés.

De plus, un établissement est en droit d’exiger une caution à un résident entrant. Le montant de ce dépôt de garantie est établi en fonction du tarif d’hébergement. Ce montant ne peut toutefois pas excéder deux fois le tarif mensuel des services d’hébergement.

Élargissement du sujet

Le 1er juillet dernier, un décret est entré en vigueur, garantissant aux résidents en EHPAD le « socle minimal » de prestations.

Cela signifie que, dans une perspective de plus grande transparence, les établissements sont tenus de fournir la liste de leurs prestations minimales d’hébergement. Ces prestations incluent l’accueil hôtelier, le blanchissage, la restauration, l’animation, et l’administration.

D’ici à 2017, l’ensemble de ces tarifs devront être accessible en ligne sur le site www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*