Les gestes simples pour lutter contre l’anxiété chez les senior

L’anxiété est en trouble mental qui peut se présenter à n’importe quelle âge, mais chez le senior cette dernière peut être plus exacerbée comme nous vous pressentions déjà dans notre articles sur les troubles séniors : l’anxiété ça se soigne !

Un état anxieux passager ou durable?

Les troubles anxieux viennent déjà d’un état d’insécurité fort, de peur et d’agitation, c’est un état que l’on a tous déjà connu et qui peut se manifester par des changement d’humeur ou par des états physiques.

Le facteur plus important lorsqu’on se trouve dans cet état est de comprendre : s’agit-t-il d’un trouble passager causé par une source extérieure? En effet, une mauvaise nouvelle ou un choc peuvent être à l’origine d’un trouble anxieux mais ce dernier passera.

Le problème intervient quand l’anxiété est constante et empêche la personne de pouvoir avoir une vie équilibrée mentalement. Chez le seniors plusieurs peurs refont surface et peuvent être source d’une anxiété permanente.

Comprendre le type d’anxiété pour mieux y répondre

Après avoir compris de quelle dégrée d’anxiété auquel on fait face il s’agit de comprendre comment ce dernier peut être traîté :

S’il s’agit d’une attaque de panique : c’est le niveau d’anxiété le plus commun chez nos seniors. Il s’agit d’un état anxieux qui ne dure pas dans le temps mais qui peut brutalement faire face. Dans la définition médicale d’une attaque de panique la durée de cette dernière ne doit pas dépasser 30 minutes, une évolution de cette durée fait évoluer la nomination en trouble de panique.

Comment prévenir une attaque de panique ?

En diminuant les probabilités de déclenchement à savoir présenter une bonne hygiène de vie, ne pas être proie à des tensions musculaires importantes comme la fatigue ou la tension musculaire.

S’il s’agit d’un trouble de panique : par définition il s’agit du stade suivant à l’attaque de panique, il se définit par l’apparition répétée et plus longue d’attaques de panique réguliers. A ce moment la nous ne sommes plus en présence d’une crise passagère mais d’un état d’anxiété régulier qu’il faut commencer à soigner par des traitement médicamenteux.

Comment diminuer le trouble de panique :

Plusieurs solution peuvent être envisagés à ce stade. Tout d’abord la relaxation qui permet d’améliorer le contrôle de soi et le centre émotionnel certaines pratiques de sport doux peuvent venir compléter et relaxer les muscles et les tensions musculaires accumulés.

La psychothérapie est aussi un traitement efficace contre la lutte des troubles de panique, chez nos seniors tout particulièrement car les mécanismes de défense du cerveau font qu’avec l’âge les souffrances psychologiques deviennent plus fortes : la peur de l’abandon, la peur de vieillir ou encore le changement de cadre comme lors d’un placement dans un établissement spécialisée.

Les traitements médicamenteux sont le dernier recours possible lors qu’on souhaite réduire son niveau d’anxiété. On ne le répétera jamais assez mais il est toujours extrêmement important de consulter un médecin avant de se procurer ces médicaments. Dans ce cas de figure le médecin peut prescrire des psychotropes permettant d’agir dans le système nerveux du patient et le détendre.

Quelques ressources pour diminuer son anxiété :

  • La méditation est une aide precieuse pour réduire son anxiété voici une vidéo de meditation débutants :

  • Le yoga et toute activité physique douce qui peut reveiller les muscles est aussi intéressante à pratique lorsqu’on est anxieux et ce peu importe l’âge.
  • L’ârret du tabac et de l’alchool afin d’améliorer son hygiène de vie sont des bonnes pistes pour être moins stressé, voici le lien de tabac info service : https://www.tabac-info-service.fr/

 

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*