Autonomie senior : les chiffres clés

En 2015, environ 1,2 million de seniors ont perdu leur autonomie. Ces individus ont pour la plupart besoin d’une prise en charge en adéquation avec leur problème. Voici l’essentiel à savoir sur ce genre d’accompagnement.

À qui faire confiance ?

L’idéal est de solliciter les services d’un espace autonomie senior. Ce type d’institution a pour mission d’offrir une solution adaptée à la situation de chaque personne. Pour se faire, elle évalue d’abord les risques.

Comment évaluer les différents risques liés à l’autonomie?

Voici un site permettant de bien évaluer les problématiques liés à l’autonomie senior ici 

Elle propose par exemple un suivi soutenu. Cette mesure s’applique notamment si l’intéressé est face à un problème de santé grave. Par ailleurs, l’organisation en question octroie des informations pertinentes sur le maintien à domicile. Elle offre aussi des conseils pour améliorer l’état de l’individu. Ces recommandations permettent de lutter contre la fatigue, les troubles de mémoires, les altérations d’humeur, etc.

Combien coûte la prise en charge ?

En France, le budget annuel destiné à cette prise en charge avoisine les 34 milliards d’euros. L’État décaisse 24 milliards alors que les particuliers versent 10 milliards.

La majorité de ces dépenses représentent les frais d’hébergement dans un établissement convenable. En général, une personne doit avoir 2800 euros pour rester dans une maison de retraite.

Selon les statistiques, 8 individus sur 10 n’ont pas les moyens nécessaires pour bénéficier d’un accompagnement. Ils doivent donc solliciter l’aide d’un proche pour continuer de profiter de la prise en charge. Certes, certains d’entre eux perçoivent des pensions, mais ces primes ne sont pas suffisantes. En moyenne, il manque environ 450 euros.

Quels sont les premiers signes d’une perte d’autonomie ?

problemes perte d'autonomie

La perte d’autonomie peut se présenter d’une manière brutale suite à un choc physique ou morale. Cependant, elle peut aussi apparaître progressivement. Elle peut être reconnue facilement par l’existence d’un trouble de l’équilibre.

Cette dernière entraîne des chutes fréquentes et une difficulté à marcher. La personne ressent souvent de la fatigue même si elle ne réalise pas d’activité physique.

En outre, il apparaît souvent par un changement soudain de tempérament. Concrètement, l’individu peut devenir agressif, triste… Notons qu’il s’avère primordial de regarder de près la personne dont ces signes font leur première manifestation. De cette manière, il est plus facile de définir la prise en charge adéquate à la situation.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*